Arnaque sur internet

Publié le par iguazub

Récemment, un article est paru dans le journal local "Les Nouvelles Calédoniennes" traitant d'une arnaque sur messagerie rose en Nouvelle-calédonie. Et oui, même ici au fin fond du Pacifique, sur notre caillou ! Un adolescent de 14 ans  s'inscrit sur un forum local, prend le pseudonyme de "Queen69" et donne son numéro de téléphone avec une photo d'une jolie jeune fille prénommée "Britney". A partir de ce moment, les coups de fils affluent... Rien d'étonnant quand on voit la photo mise en ligne :

Britney parvient à convaincre certains de lui rendre quelques petits services. En leur demandant notamment de se procurer des cartes téléphoniques puis de lui communiquer les codes, afin de pouvoir téléphoner aux frais de la princesse. Mais aussi en se faisant offrir un téléphone et une puce. En agissant de la sorte, il parvient en quelques semaines à se faire payer plus de 300 000 francs de cartes téléphoniques.
Reste qu’après les conversations érotiques, certains clients souhaitent passer à l’action. A chaque fois, Britney réussit à se dérober au dernier moment. Sauf pour quelques-uns d’entre eux. Ainsi, l’adolescent donne par exemple rendez-vous à un client désirant lui offrir, délicate attention, des fleurs. Britney indique qu’elle ne peut se déplacer et que c’est son cousin qui se rendra sur le lieu de rendez-vous, qui n’est autre que le parking… du collège que l’adolescent fréquente effectivement. Et en guise de cousin, c’est bel et bien lui qui se rend sur place… Les clients sont pourtant loin de se douter qu’ils ont en face d’eux le véritable instigateur de l’arnaque…
Mais le manège ne pouvait pas durer éternellement. Les parents de l’adolescent s’inquiètent de le voir l’oreille constamment collée au téléphone. Ils lui demandent donc avec qui il passe autant de temps à converser. L’adolescent tait sa véritable activité, mais leur affirme en revanche qu’il entretient une relation avec un homme, adulte. Un signe de défi ? Quoi qu’il en soit, l’inquiétude et les questionnements de ses parents n’y font rien. Ces derniers décident de se rendre au commissariat. Une plainte est déposée pour « atteinte sexuelle à mineur de 15 ans ». C’est ainsi que la brigade des mineurs entend tour à tour l’adolescent, qui finit par expliquer sa véritable activité, ainsi que les « clients ».
L’enquête permet d’établir qu’il n’y a jamais eu de relations sexuelles entre l’ado et ses correspondants. Aucune infraction pénale n’a donc été retenue. Le dossier a cependant été transmis au parquet de Nouméa, qui devrait vraisemblablement ordonner une mesure de suivi éducatif et psychologique auprès du juge pour enfants. Reste une question en suspens. Pourquoi l’adolescent s’est-il lancé dans une telle entreprise ? Les experts psychiatres pourront peut-être apporter des éléments de réponse.

Il fallait bien s'attendre un jour à une histoire pareille qui malgré tout se finit bien mais ne pourrait-on pas envisager le pire, comme en métropôle où se créent des réseaux pédophiles ? des enlevements de mineur ? Malheureusement ici, il n'existe pas encore de cellule de surveillance afin de dénoncer ce genre d'arnaque ou d'empêcher des "obsédés" de passer à l'action. De ce coté là, le gouvernement calédonien a du travail sur la planche...sachant que le nombre d'abonnés à internet augmentera avec l'installation du cable optique sous-marin entre le caillou et l'australie prévu pour début 2008. On pourra alors bénéficier d'une « cagou box » (tiens tiens ça me rappelle la free box !) qui associera téléphonie, télévision et internet, des « tchats » en visio, des connexions ultrarapides...

Que pensez-vous de ce sujet ? le débat est ouvert !

Publié dans Anecdotes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article